Photos :
 
page de photos 11
    
   Photos aériennes de l'Institut Géographique National
                                     Photographies aériennes IGN mission 2001 FD65/250 COULEUR
                                     Clichés n°0373/0375/0291
                                     Copyright IGN - Paris - 2005
                                     Autorisation n° 21G05045


     
 1 - Photo de la vallée de La Géla, et de la partie nord du cirque de Barrosa  (n°0373/0375).

 
  
   Sur ces photos aériennes le relief est évident et leur résolution permet d'y voir certains détails, comme des sentiers ou des cabanes. Mais en plus la couleur en fait presque des cartes géologiques. On peut y reconnaître en effet, à leur couleur et à leur aspect, les principaux types de roches, et se faire une idée de la structure géologique de la région.
    Dans cette photo composite sont en particulier
repérables :
      - à gauche (ouest), l'immense et "marmoréenne" muraille de Barroude, taillée dans le calcaire dévonien jaune ou gris (qu'on retrouve ailleurs dans les Pyrénées et que les géologues appellent "la dalle"). Au-dessus, la crête qui la sépare du cirque de Troumouse est constituée de roches schisteuses marron. Au sud sa base est assombrie par des pélites.
      - dans la région du port et du Soum de Barroude, les croupes d'ampélites noirâtres. Au-dessous les taches blanches nuageuses correspondent au calcaire crétacé, et les étendues rougeâtres qui vont jusqu'au pic de Barrosa, au grès rouge, ces deux roches constituant la couverture du "socle". Au sud les ampélites se prolongent dans la paroi du cirque de Barrosa, sous la bande de calcaire dévonien clair ; sa limite avec la roche sous-jacente moins sombre (une cornéenne, roche métamorphique) est nette : c'est le contact de base de la nappe de charriage, longé par la corniche du chemin des mines (points orange). Cet empilement schistes-calcaire dévonien-ampélites-roche métamorphique, on le retrouve sous le pic de La Géla (note 1).
      - juste au nord du port de Barroude, une étendue homogène claire : c'est le plateau de diorite traversé par la partie française du chemin des mines.
      - des détails : le refuge de Barroude et le sentier qui y mène dans la vallée de La Géla ; les mines de La Géla
dans le vallon qui descend du Port Vieux ; le replat herbeux dans le cirque avec son minuscule laquet ; à droite (est), le haut de la vallée du rio Pinara, sous le Port Vieux, avec son petit lac rond.

                                                                                Haut de page
   
 2 - Photo des
parties centrales et sud du cirque de Barrosa, et de la vallée de Chisagûes (n° 0291).


    
   Sur cette deuxième photo, prolongeant la première au sud, on remarque surtout :
      - la sierra de Liena, orientée ouest-est entre le pic Liena et le col d'Espluca Ruego, asymétrique : versant nord tombant abruptement sur la haute vallée du rio Barrosa, soutenu par des contreforts granitiques, dont l'éperon de Las Bachetas ; versant sud en plateau (plateau de Liena, ou de Ruego) au-dessus de la vallée de Chisagües. On voit que le sud du plateau est rougeâtre, ce qui correspond à la couverture de grès rouge, tandis qu'au nord un aspect floconneux blanc trahit les moutonnements granitiques (le "granite de Bielsa"), à découvert. Sur la sierra elle-même, des taches jaunes ou blanches, suivant l'éclairage : c'est le calcaire crétacé de la couverture du "socle".

      - la falaise sud du cirque, où on voit notamment la grande face, en calcaire dévonien, du versant est du pic Robiñera (sous laquelle on distingue le grand pierrier, doublé d'un arc morainique), et le gros contrefort granitique qui la soutient (où la vire du chemin des mines est repérée par des points orange). La partie calcaire de cette falaise se prolonge en direction du sud-ouest, fortement éclairée par le soleil, au-dessus du plateau de Liena (falaise d'Espluca Ruego).
      - au centre du cirque, sous le pic de La Munia, le "dôme", gros épaulement divisant le cirque en deux parties.
      - certains détails : sur le plateau, les mines de plomb argentifère "Robert", à la jonction du grès rouge et du granite (on voit aussi les mines "Luisa" dans le granite du versant est du pic Liena), la piste qui monte de la vallée de Chisagües pour desservir ces mines, et la cabane (ou refuge) à l'entrée du plateau ; dans la vallée de Chisagües la petite grange au bord du récent terrassement ; au milieu du cirque, la cabane de Barrosa, entourée de points blancs, blocs erratiques trahissant une ancienne moraine ; les stries du pic Robiñera, globalement schisteux, correspondant à des alternances de grès et de quarzites. Dans le coin nord-est de la photo on remarque un vallon suspendu : c'est là que se situent les anciennes mines de Mallo Ruego.

                                                                                 Haut de page

  REMARQUES :
  
  * 
Depuis les années 2006-2007 il est possible, par le site GEOPORTAIL de l'IGN (qui a pour base les photos aériennes de cet organisme), d'observer la région du cirque de Barrosa (comme n'importe quelle autre région française), en 2 dimensions (2D) comme sur les photos de l'IGN ci-dessus (il manque cependant la partie sud-est du cirque pour les échelles de 1/2000 à 1/20000), mais aussi en 3 dimensions (3D) * , avec la possibilité d'examiner cette région, en entier, sous n'importe quel angle, ce qui permet une visualisation remarquable du relief.
   Pour aller sur le cirque de Barrosa à partir de la
page d'accueil de Géoportail, naviguer dans l'image des Pyrénées (ou dans la carte qu'on peut lui superposer) en sachant que les coordonnées géographiques de la région du cirque se situent autour de :
                00° 09'
E pour la longitude, et 42° 42' N pour la latitude.
    Pour identifier les sommets, les cours d'eau, les lacs, les pistes, les formations géologiques, etc. on peut s'aider des cartes superposées à l'image, ou des incrustations des photos ci-dessus.
  

   (*) Pour la vision en 3D il est nécessaire de télécharger (gratuitement) le logiciel Terra explorer. Pour cela : aller sur la page d'accueil de Géoportail ,
   cliquer (à droite) sur la boîte "Dossiers La 3D dans le Géoportail",
      puis sur "Géoportail : premier survol en 3D",
        puis sur "télécharger le logiciel 3D (Terra explorer)".
   Une fois ce logiciel chargé il suffit, lorsqu'on s'est localisé sur la vue en 2D de la région choisie, de cliquer sur l'onglet "3D". Lorsque l'image en 3D est apparue, mettre le pointeur en haut et à droite de l'image, pour faire apparaître les curseurs qui permettent de manipuler cette image 3D.

  *   Pour une même vue aérienne en 2D de la région du cirque de Barrosa, avec une bonne définition et un excellent contraste, on peut aussi consulter le site Wikimapia (pour voir l'image agrandie, la déplacer avec le pointeur vers le pic de La Munia ou vers les lacs de Barroude : apparaît alors, au bout d'un petit moment, un cadre dans lequel il faut cliquer).


   NOTES :
   
    1. Sur ce détail (ci-contre) de la photo aérienne, montrant la falaise nord du cirque de Barrosa, on distingue trés bien les diverses formations géologiques de la falaise et on peut situer la corniche supportant la partie du chemin des mines qui va d'un pointillé orange à l'autre, à la limite, nettement visible, entre les ampélites sombres et la cornéenne sous-jacente, plus claire (pour une image mieux définie du même secteur voir Géoportail ou Wikimapia accessibles par des liens dans les remarques ci-dessus).

 

 

 

  




 Liste des pages de PHOTOS                                                 Haut de page    
 Page d'accueil