Photos :
 
page de photos 10b ou 4-6
                                                                      
      Abords de la cabane de Barrosa : les traces des anciens glaciers du cirque

   (VOIR AUSSI la page consacrée à ces glaciers)

    
   De la partie centrale du cirque, vue générale de la haute vallée du rio Barrosa
   La cabane est le point blanc juste au-dessous du gros bloc rocheux isolé qu'on voit dans la pelouse contournée par le rio, rive gauche de celui-ci, un peu en amont de l'éboulis rougeâtre.
   En aval la vallée dessine une auge glaciaire typique. En amont sont visibles les autres traces des anciens glaciers, détaillées dans les photos ci-dessous : la moraine, les "arcs" creusés par le rio dans la moraine, les blocs erratiques, l'ébauche d'un probable épaulement.
   Au loin, le pic de Marty Caberrou, le pic de l'Espade, les Posets, et le massif de la Punta Suelsa.

 

    
  
PHOTO du replat herbeux, avec son laquet, constituant, juste en amont du verrou glaciaire, un "ombilic lacustre".
  
Au-dessus : à gauche le "dôme", à droite le bas de la falaise nord du cirque, qui constitue le cirque glaciaire à l'origine du glacier, avec sa barre de calcaire dévonien blanc d'où proviennent probablement les blocs erratiques.

 

        
   Autre PHOTO du replat herbeux, vu du sentier du port de Barroude.
 On y voit l'ensemble des traces laissées par le glacier : outre ce replat (à 2120 m. d'altitude), jaune-vert, avec le laquet qui constitue un ombilic glaciaire ; le verrou qu'on devine sous le bord du replat ; l'arc creusé dans la moraine par le torrent sous le promontoire au-dessus du fond du cirque, vert cru en bas à droite (1880 m.) ; l'épaulement en haut à gauche ; et au fond la vallée en U.
  
                                                                         Haut de page

       
   PHOTO du verrou glaciaire qui supporte le replat herbeux, au pied de la falaise nord du cirque.
 
 Le sentier du port de Barroude (qu'on voit au fond) contourne le verrou par la droite.

 

                                       
    La cascade par laquelle le rio Barrosa franchit le verrou glaciaire.
 

     
    Prise de la base du "dôme", PHOTO montrant le versant ouest du pic Barrosa, avec à sa base, à gauche, le verrou glaciaire, supportant le replat herbeux (vers lequel on voit monter le sentier du port de Barroude), et à droite, à la même hauteur que celui-ci, ce qui est sans doute un épaulement glaciaire.
   (cliquez sur  Gens de Cirque...( Barrosa) 8/11 pour voir, dans le blog de "sergeloess68" [où figurent d'autres photos du cirque de Barrosa [cliquer en haut sur "loess68"] et qui est accessible dans le site "www.ipernity.com"] une PHOTO prise le 19/11/2009 où on voit au 2e plan ce même verrou glaciaire ; on y voit aussi au 1er plan un gros bloc erratique au pied duquel s'abritait un grand bâtiment aujourd'hui en ruine ; au fond et à gauche : le port de Barroude).

                                                                                   Haut de page

    

  PHOTO (avec calque explicatif ci-contre) de la moraine qu'a laissée en se retirant le glacier qui devait occuper la partie nord du cirque de Barrosa, il y a, peut-être, 10000 et 15000 ans.environ
   Elle est parsemée de blocs erratiques de calcaire (alors qu'on est là dans le domaine du granite), dont on peut penser qu'ils proviennent de la couche de calcaire dévonien de la falaise nord du cirque (celle-ci constituant le cirque glaciaire creusée par ce glacier), en sachant que ce calcaire peut se débiter en gros blocs, comme au pied de la muraille de Barroude. La cabane de Barrosa s'abrite au-dessous de l'un de ces blocs.
   Entre ce cirque et la moraine se situe le verrou glaciaire supportant l'ombilic lacustre (replat herbeux et son laquet).

    

   Vue (avec calque explicatif ci-contre) de la moraine sous un angle un peu différent, où on voit, derrière le "dôme" (eu haut et à gauche) la partie nord, glaciaire, du cirque de Barrosa, dans laquelle, entre la couche schisteuse en haut et la couche d'ampélites en bas, la couche claire de calcaire dévonien est bien visible. C'est probablement celle à laquelle le glacier a arraché les blocs erratiques de calcaire.

                                                                                Haut de page
  
    
  
En haut, PHOTO des arcs (frolés par le sentier du port de Barroude au-dessous du verrou glaciaire) formés par la moraine (il semble bien s'agir de la moraine, et non d'un simple éboulis) dont la base est sapée par les méandres du torrent, moraine qui se comporte comme tout autre tas de matériau granulaire (sable, gravier, roche, sucre) dont la pente a un angle avec l'horizontale qui ne peut pas dépasser 30 à 35° (c'est la pente d'équilibre au-delà de laquelle les éléments du tas dégringolent).
   En bas, PHOTO d'arcs analogues, dans ce qui est manifestement, ici, un tas de cailloux,.situé juste au bas de la moraine (sans doute des alluvions apportées par le torrent).

       
  Petit bloc de granite sous deux gros blocs erratiques de calcaire, juste au-dessus de la cabane de Barrosa, apportés là par l'ancien glacier. Le granite provient sans doute du "dôme", et le calcaise de la couche de calcaire dévonien de la falaise nord du cirque.
 

       
  
Des abords de la cabane, vue vers l'aval. Un oiseau s'est perché sur un des gros blocs rocheux anguleux, de calcaire dévonien, qui parsèment la pelouse autour de la cabane (qui a été bâtie au-dessous de l'un des plus gros d'entre eux).
  Il s'agit de blocs erratiques laissée là, à la surface de la moraine, par le glacier lors de son retrait, il y a peut-être 10000 à 20000 ans.



   Retour à la page Haute vallée du rio Barrosa                                     Haut de page
   Liste des pages de PHOTOS                                                         
   Page d'accueil