Page d'accueil
 Situation, accès, cartes
 F.Schrader
 VUE D'ENSEMBLE
 .
Vue cavalière
 . Vues panoramiques
 . En 3 photos
 GEOLOGIE
 .
Légende, chronologie
 . Formation des Pyr.
 . Nappe de charriage
 . Roches du cirque
 . Parcours géologiques

 CHEMIN DES MINES
 .
Mines
 . Corniche : géologie
 . Description géolog.
 . Histoire
 . Versant français

 COURSES
 . 
Barrosa
 . Munia
 . Robiñera
 Liena, chem.des mines
 PHOTOS
 Liens
PLAN du SITE
INDEX
 Le site, courrier

Géologie  
 
La nappe de charriage  

   (L'expression "nappe de charriage" est ancienne, le mot "charriage" n'étant plus utilisé : aujourd'hui on parle plutôt d'"unité chevauchante", ou de "chevauchement". L'expression "nappe de Gavarnie" reste cependant correcte. Pour une mise à jour de la notion de chevauchement, voir les pages consacrées à la formation des Pyrénées)

    La mise en place de cette nappe, c'est-à-dire son charriage, ou son chevauchement, d'une dizaine de kilomètres, du nord vers le sud, sur une unité chevauchante inférieure (le "socle") a participé à la surrection des Pyrénées dont la phase la plus active s'est située dans la première moitié de l'ère tertiaire (en gros vers -40 à -50 millions d'années) : voir les pages consacrées à la formation des Pyrénées.                      
   
     La CARTE ci-dessous montre la topographie de cette nappe de charriage, dite de Gavarnie (dite aussi "paléozoïque"car constituée surtout de terrains d'âge primaire), dans la partie centrale des Hautes-Pyrénées et la partie orientale de l'Aragon. Au-dessous un cartouche en montre une coupe (AB) nord-sud.
    Ses limites latérales sont hors de la carte. Elles sont floues car elle s'amortit progressivement. Elle a une centaine de km de large, s'étendant en gros de la vallée du rio Aragon (sur le méridien d'Oloron) à l'ouest, à la vallée du rio Esera (sur le méridien de Luchon) à l'est, soit environ 50 km de part et d'autre de la vallée de Gavarnie. 


                       
    Cliquer sur la vignette ci-dessous pour voir aussi, dans une autre page, associées à des photos de la nappe de charriage dans les vallées des Nestes, une autre carte géologique simplifiée et une coupe géologique schématique de l'ensemble de la région des vallées d'Aure et de Louron. 
   
     On voit qu'à l'ouest, de part et d'autre de Gavarnie, le front de la nappe se situe à hauteur du port de Boucharo et de la Hourquette d'Alans. Dans les vallées de Gavarnie et de Héas l'érosion de la nappe a découvert le soubassement. Elle a créé de la même façon deux autres "fenêtres" plus petites dans les vallées de Pineta et d'Estaubé.
     
    Tout en creusant le cirque de Barrosa dans la superposition de la nappe sur le "socle" (comme le montre la coupe dans le cartouche : tireté vert)
l'érosion glaciaire, à l'est de La Munia, a fait reculer le front de la nappe vers le nord, où il recoupe les chaînons qui séparent les vallées des Nestes (voir une page photos spéciale).
     
    La surface du plateau qui se situe au sud-ouest du pic Liena (plateau de Liena, ou de Ruego), découverte par l'érosion de la nappe, correspond ainsi à la surface de ce "socle", donc à peu prés à l'ancienne surface de la pénéplaine hercynienne (c'est-à-dire la chaîne de montagne presque réduite
par l'érosion à l'état de plaine), surface d'ailleurs en partie couverte par une sédimentation de grès rouge au Permo-Trias, résultat de cette érosion de la chaîne hercynienne. Beaucoup plus tard, au Crétacé supérieur, une sédimentation marine de calcaire recouvre le tout. La persistance de cette morphologie en plateau s'explique par le fait que cette zone, longtemps recouverte par la nappe, a été en grande partie épargnée par l'érosion, y compris les gisements miniers.
     
    Cette érosion de la nappe de charriage a cependant laissé subsister
   - une partie du front de la nappe dans la sierra de Espierba, entre les vallées des rios Real et Pineta, qui culmine au pic de Comodoto (voir la page Photos 2-2, en cliquant ci-contre) ;
   - des lambeaux du système de nappes de charriage (des "klippes") : une trés petite au sommet du pic Liena, et, plus à l'est, de l'autre côté dela vallée du rio Barrosa, deux autres plus importantes, une au sommet de la Punta Suelsa,
et une autre sur un petit sommet voisin.(voir une photo dans la page Photos 5-4 , et la page Punta Suelsa dans le site du club Les Cadets de Toulouse)
     
    
La racine de la nappe, difficile à localiser exactement, se situe à peu prés au niveau de la Neste d'Aure (où on voit au bord de la route que les feuillets de la roche, pas loin de la verticale, penchent déjà vers le sud).

   

 
  Voir aussi :
  
* dans ce site, des pages spéciales :
     - une
carte et des coupes plus détaillées expliquant la structure des régions de Gavarnie, Mont-Perdu et Barrosa ;
       -
une page photos sur la nappe de charriage dans les vallées des Nestes ;
       -
les conséquences visibles du charriage sur les roches au voisinage du plan de glissement.

   *
pour en savoir plus sur la nappe de charriage de Gavarnie, d'autres sites web consacrés à la géologie :  
      
- un site de la lithothèque de Toulouse
  
        -
un autre, de l'association "Les amis des sciences de la nature", où figure un article au format pdf de l'universitaire Claude Majesté-Menjoulas.
                                                                                    
                                                                                       Haut de page