Page d'accueil
 Situation, accès, cartes
 F.Schrader
 VUE D'ENSEMBLE
 .
Vue cavalière
 . Vues panoramiques
 . En 3 photos
 GEOLOGIE
 .
Légende, chronologie
 . Formation des Pyr.
 . Nappe de charriage
 . Roches du cirque
 . Parcours géologiques

 CHEMIN DES MINES
 .
Mines
 . Corniche : géologie
 . Description géolog.
 . Histoire
 . Versant français

 COURSES
 . 
Barrosa
 . Munia
 . Robiñera
 Liena, chem.des mines
 PHOTOS
 Liens
PLAN du SITE
INDEX
 Le site, courrier

COURSES
   Le cirque de Barrosa offre aux montagnards, dans un bel écrin, toute la gamme des pratiques de la montagne : depuis la promenade familiale au bord d'un torrent, sous les sapins, jusqu'à l'escalade de haute difficulté, en passant par la randonnée pédestre, le parcours d'une corniche vertigineuse, l'escalade peu difficile, le canyoning et, l'hiver, le ski de randonnée et la cascade de glace. 

    De belles courses, faciles ou peu difficiles, peuvent être réalisées sur les quatres sommets qui dominent le cirque de Barrosa :
          (voir aussi la carte imprimable)
 
  *   Le pic de Barrosa
  :
          1. à pied, par le cirque, le port de Barroude (accessible par un sentier), puis de larges croupes ; course facile, offrant de belles vues sur le cirque et les sommets environnants, et intéressante sur le plan géologique (itinéraire 1 et 2, sur la carte ci-dessous), surtout si on y ajoute l'ascension du pic de Port Vieux qui domine le vallée de La Gela ;
          2. ou à ski de randonnée : trés belle descente, face au cirque (itinéraire 3)

   (nouveau :
pour illustrer le ski de randonnée, voir un diaporama, accessible dans la note 1 , en bas de page) ;

          3. à pied, par les mines de Mallo Ruego (itinéraire 8).
       
   *   Le pic de La Munia
:
        
1. par le cirque :
course peu difficile, offrant un aperçu complet sur celui-ci et se terminant par une escalade facile au "pas du chat" et sur la fin de l'arête ouest (itinéraire 4) ;.
          2. par l'arête est du pic de Troumouse et une partie de la crête du cirque de Troumouse : de l'escalade peu difficile et l'une des plus belles traversées des Pyrénées, surtout si on monte par le refuge de Barroude et si on descend par le cirque (itinéraire 5).
                                                                                                                             
   *   Le pic de Robiñera :
           1. par le cirque : voie aussi intéressante, par ce versant, que celle du pic de La Munia et pas  plus difficile (itinéraire 6) ;
           2. par la vallée de Chisagües et l'arête sud-est : voie peu difficile, bien plus agréable que celles du versant ouest, avec un parcours de crête au-dessus du cirque et d'un grand  intérêt géologique, surtout si on fait une incursion au col d'Espluca Ruego (itinéraire 7).

   *   Le pic de Liena, en circuit :
montée directe à partir de l'Hôpital de Parzan par un ancien chemin muletier desservant les installations minières (mines Luisa), et retour par la crête de la sierra de Liena, puis (pour des montagnards aguerris) le chemin des mines à travers le cirque par les vires de ses falaises, du col d'Espluca Ruego au port de Barroude (traversée devenue possible depuis un réaménagement en 2004), avec retour par le fond du cirque et la haute vallée du rio Barrosa, course assez longue mais de grand intérêt et spectaculaire.
   Ce circuit peut être réalisé dans l'autre sens, en 2 jours, avec coucher au refuge de Barroude : montée le premier jour au port de Barroude par le cirque et courte descente au refuge ; remontée le deuxième jour au port de Barroude, traversée du cirque, sierra et pic Liena, descente sur l'Hôpital de Parzan par le chemin des mines Luisa.
   La traversée du cirque peut être intégrée dans un autre circuit consistant à monter au pic de Barrosa par le chemin des mines de Mallo Ruego, pour descendre sur le port de Barroude et traverser le cirque comme dans le circuit précédent.
   
    Un éboulement survenu en 2006 dans la corniche de la falaise sud avait rendu la traversée du cirque par le chemin des mines plus difficile et risquée. Le chemin a depuis été réaménagé et sécurisé à cet endroit (en 2008), mais ce passage réclame toujours une grande vigilance. 

                                           
                                                              Cliquer ici pour voir une carte plus détaillée.  

   *   A cette liste de courses sont à ajouter d'autres courses plus ou moins proches du cirque de Barrosa, dont il est question dans des pages de PHOTOS (note 2) :
            - l'ascension du pic de Port Vieux ;
            -
l'ascension du pic Gerbats, par le cirque de Troumouse ;
            -
les sentiers ou chemins de la haute vallée du rio Pinara menant au port de Bielsa, et au port Vieux (et de là au pic de Port vieux) ;
            - un circuit dans la sierra de Espierba ;
            - l'ascension du pic de Comodoto depuis la vallée de Pineta, ou depuis la vallée de Chisagüés ;
            - l'ascension du pic Chinipro, depuis la vallée de Chisagüés ;
            - le "circuit Lucien Briet", au départ de Héas, en 2 jours avec couchage au refuge de Barroude, faisant visiter les 3 cirques : Barroude, Barrosa et Troumouse, avec ascension de La Munia ;
            - le sentier du port d'Héchempy, à partir du pare-avalanche du rio Salcorz, et dont il est question dans une note de la page consacrée à la haute vallée du rio Barrosa ;
            - des courses passant par le port de Plan (qui se situe une dizaine de kilomètres à l'est du cirque), ou au départ de l'hospice de Rioumajou, comme le pic Batoua (3034 m) ;

    *   Enfin on trouvera dans le site du club de montagne "Les Cadets de Toulouse" des topos de courses (à pied ou à ski de randonnée) dans des massifs voisins du cirque de Barrosa :
           - le massif du Cotiella ;
           - la vire des chèvres à la Peña Montañesa ;
           - la Punta Suelsa ;
           - le Grand Pic d'Eristé.

                                                                                           *

 REMARQUES :

   * Des combinaisons d'itinéraires sont possibles pour des montagnards entrainés, par exemple le circuit, au départ de l'Hôpital de Parzan, réalisé par Philippe Queinnec en septembre 2004 (et qualifié par lui de "somptueux") : arête est du pic de Troumouse, Munia, cirque, vire de la falaise sud, pic Liena (voir la page Combinaisons d'itinéraires).
    Ou encore le circuit réalisé par Olivier Guix le 5 août 2007 : voir une page de photos spéciale.

   Détail d'une composition de Gustave Doré pour le Don Quichotte des éditions Lidis, tome 1, p. 313.                                                                                                           >

   
* Des courses plus difficiles, voire des escalades de grande envergure, peuvent être réalisées dans le secteur du cirque de Barrosa (voir : Revue Pyrénéenne, n° 15, septembre 1981, p. 21, et n° 27, septembre 1981, p. 6-13) (voir la page consacrée à ces voies d'escalade) :

     1- Eperon de Las Bachetas (longue crête granitique du versant nord de la sierra de Liena, tombant sur la vallée de Barrosa en aval du cirque), 1ère par J. et P. Ravier le 4-11-1979 et le 7-6-1981, 700 à 800 m., passages de V (ressaut terminal seul : III et IV, sur un excellent granit) ; d'autres ecalades peuvent être réalisées dans la versant nord de la sierra de Liena ;
   2- Pilier de Barrosa au pic Robiñera (la falaise calcaire qui est à la base de sa face est, en plein cirque : voir photo ci-dessus), 1ère par J. et P. Ravier et A.  Etchelecou le 13-8-1980, 400 m. pour le pilier jusqu'à une antécime,
TD ;
   3- Pic de Barrosa par la longue crête de la sierra Pelada (et ses nombreux pointements), à partir du pont sur le rio Pinara en aval de la sortie sud du tunnel, 1ère par J. et P. Ravier et Christian Galau le 30-9-1979.

   * En hiver, le cirque de Barrosa offre, dans la muraille qui ceinture la base du cirque et d'une partie du versant nord de la sierra de Liena, de nombreuses ascensions de couloirs de neige ou de cascades de glace, de 100 à 200 mètres de haut : on en trouve des topos (imprimables), "en vrac", dans le site de Pierre Puiseux ( http://www.puiseux.name ), topos au format pdf directement accessibles en cliquant ici.

                   
   Les cascades de glace, en hiver, dans la falaise de la base de la rive droite de la haute vallée du rio Barrosa (versant nord de la sierra de Liena), un peu en aval de la cabane. Elles ont 120 m. de haut, et portent les noms de (de droite à gauche) : Oceano Pacifico (la plus large), Espluca (note 3), et Bachetas (encaissée, deux branches en haut).
                                                                             

   * A noter que la gamme des courses susceptibles d'être réalisées à partir du refuge de Barroude s'est élargie depuis la remise en état de la partie nord de la corniche du cirque de Barrosa : elle évite en grande partie la descente dans le cirque, à l'aller et au retour (avant la remontée au port de Barroude) de courses comme la Munia ou le pic de Robiñera (voir, au sujet de ce refuge, la page Situation et accés du cirque).

   * Si vous souhaitez qu'un professionnel de la montagne, passionné par la région du cirque de Barrosa, et la connaissant bien, vous la fasse découvrir, adressez-vous à Daniel Guilly, accompagnateur en montagne, dont voici les coordonnées : Sandrine et Daniel Guilly, adresse : espace-village 65240 Gouaux, téléphone : 06 86 97 77 75 et (tel. et fax) 05 62 40 71 05, e-mail : danielguilly@free.fr, site web : www.guilly-pyrenees.com
    
                                                                                             *  
     AVERTISSEMENT : L'auteur de ce site a parcouru, à quelques détails prés, tous les itinéraires faciles ou peu difficiles décrits. Mais sa mémoire a pu le trahir. Il ne peut donc pas être tenu pour responsable des incidents ou accidents qui résulteraient de l'utilisation, bonne ou mauvaise, des topos contenus dans ce site.


   NOTES : 

   1.  Pour illustrer le ski de randonnée, voici un beau diaporama sur l'ascension à skis d'un sommet proche du cirque de Barrosa, le pic de Cotiella (sur cette ascension, voir le site du club de montagne "Les Cadets de Toulouse", à la page de topos consacrée au pic de Cotiella :
   http://www.kdtoulouse.free.fr/cotiellaphphotos.htm      (ce diaporama y est également téléchargeable, à la page de photos n° 3)
.

      (retour au texte)

              Diaporama :

Le Cotiella à skis, par le vallon de Lavasar et le col de Ribereta (itinéraire sur la carte ci-contre)
avec, à la fin, des images prises des abords de l'Ibon de Plan et de la cabane de Lavasar ;

par des membres du club de montagne "Les Cadets de Toulouse", le 2 mai 2008 ;

en musique (Teleman, Scarlatti) ;

auteur : Michel Chaplet ;
taille : 32,6 Mo (téléchargé en 2 min. avec une connexion de 2Mb/s).

Durée : 5 min. 20

Pour le télécharger 
:

                             cliquer ici

  Voir aussi la page du site des "Cadets de Toulouse",
http://www.kdtoulouse.free.fr/cotiellaph3.htm



    2.  Il existe un site (géographique), les CORNICHES DU CAUSSE MEJEAN et LES FALAISES DE LA JONTE, qui n'a rien à voir avec le cirque de Barrosa (puisqu'il se situe aux confins de l'Aveyron et de la Lozèrz), si ce n'est qu'il propose lui aussi le parcours d'un sentier en corniche. Mais l'auteur du présent site (web), d'origine sud-aveyronnaise, ne résiste pas au plaisir d'en rappeller l'existence aux randonneurs et aux grimpeurs, en raison de son caractère exceptionnel
  CLIQUER ICI  pour ouvrir une page contenant des informations sur ces corniches, et des liens pour d'autres pages :
     - l'une qui contient une carte du circuit pédestre ;
     - une autre qui est une page de photos ;
     - une troisième qui contient d'autres photos constituant un portfolio
       
                                                                                                               (retour au texte)


  3. Dans la revue pyrénéenne , n°132, de décembre 2010, on trouvera una article (page 11-13, avec des photos et des infos pratiques ) consacré à l'escalade , le 16 janvier 2010, par une équipe du CAF de Toulouse, de cette cascade de glace Espluca, "magnifique goulotte" de 120 m de haut , 3 à 4 longueurs ne dépassant pas le 80°/85°, cotée : III; 3+.
    A noter que de la haute vallée du rio Barrosa il est dit : "vallon où les risques avalancheux ne sont pas à sous-estimer".      
(retour au texte)



















                                                       Haut de page