Page d'accueil
 Situation, accès, cartes
 F.Schrader
 VUE D'ENSEMBLE
 .
Vue cavalière
 . Vues panoramiques
 . En 3 photos
 GEOLOGIE
 .
Légende, chronologie
 . Formation des Pyr.
 . Nappe de charriage
 . Roches du cirque
 . Parcours géologiques

 CHEMIN DES MINES
 .
Mines
 . Corniche : géologie
 . Description géolog.
 . Histoire
 . Versant français

 COURSES
 . 
Barrosa
 . Munia
 . Robiñera
 Liena, chem.des mines
 PHOTOS
 Liens
PLAN du SITE
INDEX
 Le site, courrier

       
     GEOLOGIE


   De même qu'on apprécie mieux l'architecture d'une église ou d'un château quand on en connaît l'histoire, on goûtera davantage la beauté d'une montagne, d'une falaise ou d'un lac si on peut comprendre les phénomènes géologiques qui leur ont donné naissance. L'émotion esthétque ne perd rien, bien au contraire, à être acconpagnée de la compréhension scientifique.
           
Eric Buffetaut, CNRS et laboratoire de géologie de l'Ecole normale supérieure (note 2)


                        
  
   



   
Des notions de géologie, même rudimentaires, sont utiles à la lecture d'un paysage et à sa compréhension : c'est particulièrement vrai dans le cirque de Barrosa, à la géologie spectaculaire duquel le "chemin des mines" est intimement lié. La muraille du cirque de Barrosa est une coupe géologique nord-sud du chevauchement de la "nappe de Gavarnie", accident majeur de la géologie et de la formation des Pyrénées.
   Ces notions sont rappelées de façon simplifiée (peut-être approximative), et
d'une manière surtout visuelle (à l'aide de planches, schémas ou cartes)
, dans les pages dont la liste suit (si on préfère se contenter d'un résumé trés succinct, mais qui dit l'essentiel, on peut aller à la page Géologie de la corniche du chapitre consacré au chemin des mines).
   
   Ces pages précisent :
        
       *
 La CHRONOLOGIE des évènements géologiques anciens, associée à une légende valable pour tous les dessins ou cartes du site.

       *  La FORMATION DES PYRENEES, expliquant en particulier la structure géologique en deux étages du cirque de Barrosa par la superposition, dans les Pyrénées centrales, de chevauchements, dont la "nappe de Gavarnie", à laquelle appartient l'étage supérieur.

       *  La topographie de cette NAPPE DE CHARRIAGE  (note 1)
    
   Ces deux dernières pages peuvent être complétées par quatre autres :
           - une montrant deux coupes géologiques nord-sud de la région du cirque, plus une de la région Gavarnie-Mont-Perdu, qu'illustre une page contenant des photos de plis dans le massif du Mont-Perdu ;
          - des pages de photos sur - la nappe de charriage dans les vallées des Nestes ;
                                                      - le pic de Port Vieux

          - une page consacrée aux conséquences du charriage sur les roches

      *  La nature des ROCHES DU CIRQUE  les plus facilement reconnaissables, dans le cirque et dans les régions avoisinantes.
   
     A compléter par des page de photos sur
                            -
le calcaire crétacé (dans le cirque de Barrosa)
                            - le calcaire crétacé autochtone dans la vallée de Gavarnie

                            - le grès rouge
                           

         *  Les caractéristiques d'une roche particulière : l'AMPELITE

      *  Des PARCOURS GEOLOGIQUES décrivant les roches qu'on trouve sous ses pas sur les croupes qui dominent le cirque.
     A savoir celles du pic Barrosa, et celles de la sierra de Liena, dont une autre page détaille la sructure géologique, et qui est illustrée par une page de photos.

         *  Les traces des ANCIENS GLACIERS du cirque

    
    Enfin une page spéciale est consacrée à MONCAUP , site des Pyrénées (dans la Haute-Garonne) qui n'a rien à voir avec le cirque de Barrosa, mais offre comme lui un exemple de l'aide que la géologie peut apporter à la compréhension d'un paysage (dans ce cas façonné par la lherzolite).

   

CARTE GEOLOGIQUE simplifiée, du cirque de Barrosa et, en partie, des vallées voisines, en couleurs proches des couleurs conventionnelles (alors que pour les autres cartes géologiques du site d'autres couleurs ont été adoptées, rappelant celles des roches)
                   (cliquer sur la vignette pour ouvrir la carte).

  RESUMEcliquer ici pour lire un texte illustré résumant la géologie du cirque de Barrosa.

  L'auteur de ce site est un géologue amateur. Il a conscience de s'être aventuré sur un terrain qu'il connait mal. Son excuse est qu'il est impossible de décrire le cirque de Barrosa et le chemin muletier qui le traverse sans parler de géologie. Il serait donc reconnaissant à des géologues professionnels, ou des internautes compétents en géologie, de lui faire part de leurs remarques, de lui signaler des erreurs, ou de lui suggérer des améliorations.
  Pour le contacter, voir la page
Le site, courrier.

                                                                     Haut de page

  
    NB :

  

  *
 Le beau livre
"Tres serols - Mont-Perdu", par Patrice de Bellefon, Michel Clin, Enrique Balcells Rocamora, et Jean-François Le Nail, publié par l'association "Mont-Perdu - Patrimoine mondial", comporte un chapitre consacré à la géologie et à la géomorphologie du massif du Mont Perdu, élargi à la région située immédiatement au nord, qui inclut le cirque de Barrosa, chapitre trés intéressant, richement illustré, auquel est associé une carte géologique simplifiée mais parlante.

   
Pour s'initier à la géologie en général on consultera avec profit :
   
   -
des sites web :
       
. deux sites de géologie générale :
            - le site génevois "Kasuku" (réalisé par des géologues génevois, où la géologie est présentée sous une forme simplifiée, donc facilement assimilable,
mais rigoureuse) :    
                                         www.kasuku.ch
            
- le site canadien "Planète terre", de l'université Laval, au Québec (contenant beaucoup d'illustrations) :                                            www2.ggl.ulaval.ca/personnel/bourque/intro.pt/planete_terre.html  
                                                        (
voir la table des matières)
      .
un site consacré aux Alpes mais contenant des notions de géologie générale :
                                         www.geol-alp.com/index.html    

                                                        (dans la page d'accueil
cliquer sur "notions géologiques de base")
      .
un site sur les "Paysages glaciaires" :    
                                          www.paysagesglaciaires.net

     
   -
quatre livres intéressants :

     . "Ce que disent les pierres", de Maurice Mattauer, bibliothèque Pour la Science, 1998 (144 pages), très bien adapté à l'initiation du profane à la géologie par son texte, les nombreuses photos qui l'illustrent, et les multiples schémas qui en facilitent la compréhension.

      . " Le Cervin est-il africain; Une histoire géologique entre Alpes et notre planète", de Michel Marthaler, éditions L.E.P. Loisirs et pédagogie S. A., Lausanne 2001, 3e édition, où il est surtout question de la formation des Alpes, mais qui contient beaucoup de notions de géologie générale très accessibles et bien illustrées de schémas et de photos.

      . "Le tour de France d'un géologue", de François Michel, BRGM éditions, 2008 (384 pages, 39,95 euros), gros et beau livre trés richement illustré, qui décrit la géologie des régions françaises, y compris évidemment les Pyrénées, d'une façon instructive et accessible pour l'amateur de géologie, mais susceptible d'intéresser aussi le simple touriste.

     .
Le livre scolaire "SVT Term S", programme 2012, des éditions Belin (32 euros) pour la partie consacrée aux sciences de la terre, entre les pages 138 et 218, qui contient une iconographie très instructive. A la page 161 il y a une photo du cirque de Barrosa (note 4).

     
          

    *  Pour s'initier à la géologie des Pyrénées en général,
     
        - les deux livres (en espagnol) de Anchel BELMONTE RIBAS , richement illustrés :
               . Guia geologica del pirineo, édition Editorial Pirineo, 2003 ;
               . El paisaje altoaragones. Una aproximacion desde la geologia, Cuadernos Altoaragoneses de trabajo 26, Instituto de Estudios Altoaragoneses, Diputacion de Huesca, 2005.

   
       - des sites web traitant de la géologie des Pyrénées (avec leur numero dans la liste des liens) :
             
. "Géopyrénées" (la géomorphologie des Pyrénées) : geopyrenees.free.fr (38)
             
. "Geolval" (à la découverte de la géologie des Pyrénées) : www.geolval.com (24)
             
. "Route géologique transpyrénéenne Aspe-Haut Aragon" (réalisé par l'association précédente et une association espagnole, geoambiente) : www.routetranspyreneenne.com/home.php? (33)
             
. le site du club de géologie de Tournefeuille, "Le Béryl" :
                                  www. geologie-tournefeuille.com
(28)
             
.
le site du Géoparc du Sobrarbe (note 3), où les rubriques "Geologia del geoparque" et "Descubre el geoparque", notamment, apportent des informations sur la géologie en général et celle de cette région du Sobrarbe en particulier :                    www.geoparquepirineos.com (43).

  
       - dans la revue "Pyrénées", n° 261, janvier 2015, pages 4 à 27, un article de Jacques REY intitulé "Les premiers géologues à la conquête des Pyrénées", sur l'histoire de l'exploration géologique de la chaîne.

       


                                                 
Haut de page

              

                                                                           


    NOTES :
  
1. Le mot "charriage" est ancien, et l'expression "nappe de charriage" devrait être remplacée maintenant par le mot "chevauchement".

  2. Cette citation est extraite de l'analyse élogieuse, par Eric Buffetaut, dans la revue "Pour la science", n° 370, août 2008, p. 100, du livre de François Michel "Le tour de France d'un géologue".
   Dans le même ordre d'idées (les rapports du montagnard avec la géologie), à l'encontre de l'idée selon laquelle les grimpeurs sont indifférents à la géologie, voici un extrait d'un texte de Olivier Delord qu'on peut lire dans le livre "Encore un pas", textes réunis et présentés par Pascal Ravier, éditions Cairn, 2011 : "Le grimpeur ressent de la gratitude envers les mouvements tectoniques, les chambardements et chaos antédiluviens qui ont fait surgir les cathédrales de pierres dont il est l'adepte. Il ne cesse de rendre hommage de manière jubilatoire par sa pratique au travail des plissements, de l'érosion, du temps. Des forces insoupçonnées, l'eau, la glace, le vent, ont sculpté des formes merveilleuses propice à l'execice gratuit de l'escalade. L'eau s'est infiltrée ici, fissurant ce monolithe de granit après un gel trop vif, dissolvant le tendre calcaire là, offrant alors les moyens de s'élever. Ailleurs des mers anciennes, ou des glaciers oubliés se sont retirés, abandonnant une variété infinie de formes et de structures. Et s'il n'entend rien aux mouvements complexes qui ont permis ces édifications, le grimpeur éprouve la géologie au plus près au cours de ses déambulations verticales. Dans son corps. Dans ses pieds et ses mains."

  3. Un géoparc est un territoire dont le patrimoine géologique est considéré, en raison de sa richesse, comme méritant d'être étudié, mis en valeur, préservé, et porté à la connaissance du public par le développement du géotourisme. Le territoire de la communauté de communes (Comarca) de Sobrarbe a été inclus dans le réseau européen des géoparcs, par l'UNESCO, en 2006. Ce GEOPARC DU SOBRARBE  (le seul situé dans les Pyrénées) est géré, via un organisme autonome, par la Comarca du Sobrarbe dont le siège est à Boltaña.
    Pour s'informer sur la géologie de la région, on peut aussi, outre la consultation de son site, visiter l'"Espace du Géoparc de Sobrarbe" dans la tour sud du château médiéval d'Aïnsa, Plaza del Castillo (se renseigner en téléphonant au 00 34 974 500 614 ou par e-mail à l'adresse info@geoparquepirineos.com).

   Entre autres activités le géoparc du Sobrarbe organise, tous les ans au mois d'octobre sur un sujet différent, un "Séminaire" de 3 jours. En 2011 le Ve SEMINAIRE DU GEOPARC DU SOBRARBE a eu lieu du 21 au 23 octobre ; son sujet était : la tectonique des plaques et la formation des Pyrénées, et son programme le suivant :

      

   Ce programme comportait donc deux sorties, l'une au cirque de Barrosa, le 21 octobre, l'autre à l'ensemble église et château de Samitier, le 22.. En voici trois photos :

  Visite au cirque de Barrosa, jusqu'à la cabane, commentée par Pierre Carrière (auteur du présent site) qui souligne la division de la muraille du cirque en deux étages, bien visible sur cette photo, l'étage supérieur étant la nappe de charriage de Gavarnie, ce qui met en présence du processus de formation des montagnes par collision continentale (dont les Pyrénées) lié à un empilement de chevauchements.

  Cliquer ici pour lire un texte , illustré, préparé par l'auteur du site en vue du Séminaire et résumant la géologie du cirque de Barrosa

  Dans les ruines du château de Samitier, Antonio Casas-Sainz, de l'université de Saragosse (Département des Sciences de la terre) , explique, à l'aide d'une carte, la géologie de la région que domine ce spectaculaire promontoire, en particulier la formation de l'anticlinal de Médiano, qu'on voit à l'arrière-plan, baigné par les eaux de la retenue du même nom.
   Au loin on aperçoit la Peña Montañesa
  Près du chevet de l'église de Samitier, Ruth Soto, de l'Institut géologique et minier d'Espagne (unité de Saragosse) explique, entre autres, l'une des particularités géologiques de la région, la discordance qu'on voit au second plan, au sommet de l'une des hauteurs de la crête qui porte l'église et le château.

  4. Le cirque de Barrosa, du moins sa falaise nord, a été choisi pour illustrer la notion de nappe de charriage, en prenant la nappe de Gavarnie pour exemple :